Vous trouvez que votre chalet manque d’espace pour vos vacances avec votre famille ? Vous voulez avoir un chalet en bois plus grand mais vous n’avez pas les moyens d’en acheter un nouveau ? Alors l’agrandissement de chalet est fait pour vous. Que votre chalet soit habitable ou non, il est possible de rajouter une extension avec du bois sans se ruiner. Les extensions de chalet en bois sont faites sur mesure pour agrandir tout en restant fidèle à l’aspect de votre chalet. Il en existe plusieurs sortes qui répondent à des besoins bien spécifiques. Nous allons vous éclairer sur les différents types d’agrandissement de chalet et quels sont les prix de ces extensions.

Quels sont les types d’agrandissement de chalet ?

L’agrandissement de chalet est une très bonne option pour gagner en espace sans se ruiner. Ça concerne les chalets en bois habitables comme ceux des montagnards. Il y a en deux sortes :

  • les extensions de chalet habitable concernent plus particulièrement les chalets de grande taille et permettent d‘accroître l’espace déjà présent pour pouvoir accueillir des amis ou de la famille. Dans ce cas, il est possible d’ajouter un living room et d’autres commodités comme une cuisine, une salle de bain et même d’autres chambres. À condition bien sûr de respecter certaines réglementations,
  • les extensions de chalet non habitable sont faites pour les granges ou autres petits chalets de rangement. Ces abris de jardin peuvent être agrandis pour pouvoir garer une ou plusieurs voitures ou peuvent servir uniquement d’espace de stockage.

Les règles à respecter pour un agrandissement de chalet

L’agrandissement de chalet doit répondre aux normes architecturales des chalets de montagnes. Dans le cas de la version habitable, le toit doit être en double pente, les nouvelles pièces doivent avoir une jolie fenêtre et des auvents sur les côtés et à l’avant du chalet. Les chalet de stockage ou le chalet en bois en kit quant à eux auront une version simplifiée des extensions habitables, c’est-à-dire une structure en bois massif, un toit en double pente et au choix une porte simple avec des fenêtres ou une porte double.

Si votre chalet se trouve en milieu urbain, il faudra contacter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre région pour s’assurer de toutes les réglementations qu’il faut respecter. Toutes les mairies n’ont pas les mêmes règles à respecter pour ce genre de travaux. Selon la superficie, il faudra obtenir auprès de votre mairie une déclaration de travaux ou un permis de construire.

Concernant la taille du chalet qui va être agrandi, si sa taille ne dépasse pas 5m2, vous n’aurez aucune contrainte sauf si votre chalet se situe dans un endroit sauvegardé ou classé. Dans le cas où votre chalet atteint une superficie qui est entre 5 et 20m2, il faut obligatoirement faire une déclaration de travaux. Si votre chalet se trouve en zone urbaine, la limite de superficie passe de 20m2 à 40 m2. Dans le cas où le chalet fait plus de 20m2 (ou 40m2 en zone urbaine), il faudra alors se procurer un permis de construire.

Le prix d’un agrandissement de chalet

Les prix pour ce type d’extension peuvent varier énormément selon plusieurs critères. Le premier étant la superficie de l’agrandissement, le prix sera calculé en fonction des m2 ajoutés. Deuxièmement, le type d’extension et le nombre de commodités à ajouter. Vous l’aurez compris, agrandir légèrement un chalet de stockage coûtera nettement moins cher que d’ajouter une véranda ou plusieurs pièces. Dernièrement, la qualité du bois et des autres matériaux utilisés durant la construction. Cela dit, nous pouvons vous donner des exemples concrets pour vous aider. En moyenne, un agrandissement de type petit chalet peut coûter entre 1200 et 2000 euros. Le prix d’une véranda en bois par exemple peut coûter entre 1300 et 2600 euros.